Consentement présumé pour le don d'organes

En Suisse, des centaines de personnes meurent chaque année en attendant un rein, un cœur, ou encore un poumon, alors que seule une minorité de gens ne veut explicitement pas céder ses organes en cas de décès. Une mesure efficace pour améliorer la santé et qui met pourtant trop de temps à émerger dans notre système politique sclérosé.

#santé #société

Jeunesse socialiste vaudoise

Case Postale 6576

CH-1003 Lausanne