Multiples mesures pour défense des personnes à mobilité réduite

1) Revoir les normes SIA ascenseurs et espaces de manoeuvres pour mobilité réduite et handicapés. Elles sont incompatibles avec les moyens auxiliaires électriques d’aujourd’hui. 2) Obliger les constructeurs, architectes et urbanistes à suivre une formation spéciale et à se mettre en situation pour être autorisés à construire immeubles protégés, seniors accessibles, handicapés ou EMS ainsi que leurs accès extérieurs. 3) Former les décideurs des autorisations de construction à savoir lire des normes SIA ou de construction (Cantons). 4) Prévoir un organe de contrôle après construction qui serait en mesure d’exiger du constructeur qu’il modifie tout ce qui n’a pas été respecté. 5) Cesser de construire immeubles protégés, handicapés ou accessibles seniors mobilité réduite éloignés de tout commerce nécessaire à la vie courante (alimentation, marchés, vêtements, chaussures), ou imposer une navette avec accompagnement. 6) Interdire aux CMS (infirmières, ergothérapeutes) de conseiller ou commander des moyens auxiliaires de mobilité sans formation adéquate et connaissance des normes. 7) Obliger les vendeurs-fournisseurs de ces moyens auxiliaires de mobilité à une formation adéquate et des besoins des différentes pathologies. Je n’en connais qu’un qui est parfaitement formé et ne vend pas n’importe quoi à n’importe qui. 8) Organiser une relève de la déchetterie à domicile pour les personnes âgées, handicapées et à mobilité réduite, comme par exemple l’Atelier Urbain de l’Espérance à Gland. Cela pourrait se faire par des étudiants, ou autres en collaboration avec les Communes, moyennant petite rétribution. 9) Imposer un règlement commun à tous les propriétaires d’immeubles protégés, au minimum un référent sur place tous les jours et une salle accessible tous les jours. 10) Interdire les barrières empêchant l’accès aux immeubles protégés, handicapés, seniors et mobilité réduite, par les secours, les livraisons, les taxis ou les bénévoles qui viennent les prendre en charge et les ramènent. 11) Créer un organe de conciliation formé juridiquement qui ferait les premières démarches en cas de conflit pour les aînés, handicapés, PMR. 12) Légiférer pour attribuer systématiquement l’assistance judiciaire à toute personne dépendant des prestations complémentaires. 13) Exiger des Prestations complémentaires qu’elles tiennent compte d’un montant jusqu’à 1’400.00 pour le loyer des personnes résidentes des immeubles protégés, ou immeubles accessibles, selon la loi fédérale sur les immeubles accessibles, puisqu’ils sont de fait accessibles !!! Certaines personnes âgées ne mangent plus, doivent prélever Fr. 300.00 sur leur nourriture pour payer leur loyer car il ne leur est accordé que Fr. 1’1000.00 par mois. 14) Interdire les rampes de trottoirs à angle droit et arrêtes coupantes au passages piétons. Elles cassent non seulement les os, mais les pneus des moyens auxiliaires. 15) Obliger les Communes à exécuter rapidement toutes les rampes de trottoir manquantes aux passages piétons. 16) Obliger toutes les nouvelles constructions d’écoles, d’arcades commerciales, de lieux de loisirs à l’accessibilité. Pour les petites arcades, l’entrée accessible suffirait. 17) Exiger des magasins d’alimentation grands fournisseurs qu’ils respectent la distance des marges de manoeuvre entre les palettes. Migros le fait très bien, les autres ne le font pas. 18) Exiger des magasins d’alimentation grands fournisseurs que les portes des frigos et congélateurs soient coulissantes et non à ouverture de face, ingérables pour les PMR. 19) Exiger des transports publics (bus et trains) des rampes à ouverture automatique et suffisamment larges pour les moyens auxiliaires électriques. 20) Doter toutes les grandes rampes d’accès en aluminium ou en dur d’une main courante de chaque côté ainsi que d’un rebord anti-chute (accès portes écoles, rampes extérieures, loisirs, etc.) 21) Exclure les pavés de l’urbanisme, excepté les pavés plats de moyen ou grand format. 22) Rendre obligatoire la signature vocale des étages dans les ascenseurs pour les non-voyants (écoles, lieux publics) 23) Que toute nouvelle construction et aussi pour les anciennes lorsque cela est possible, soit accessible au moins au rez, avec la pose de prises électriques dans les grandes allées souvent vides pour y laisser et recharger les moyens auxiliaires électriques. Tout le monde n’a pas les mêmes besoins et cela libérerait des places dans les immeubles protégés ou seniors et mobilité réduite pour ceux qui ont plus de besoins. 24) Que soient prévues, selon un pourcentage à définir d’appartements protégés ou mobilité réduite, des baignoires dans les salles de bains. Certains nécessitent une baignoire pour leurs soins et leurs douleurs. 25) Que soit autorisé systématiquement dans les appartements protégés et immeubles PMR, seniors, la pose d’une machine à laver personnelle avec emplacement prévu à cet effet. Certains ne peuvent porter du linge, de la lessive en ascenseur, ouvrir des portes généralement très dures, d’autres sont allergiques au produits chimiques des lessives utilisées par d’autres. 26) Que soit autorisé systématiquement selon certificat médical une aide à domicile privée qui ne dépasserait pas les montant des honoraires du CMS. 27) Que la charge administrative des PMR, handicapés, aînés, envers les prestations complémentaires ou l’AI, soit simplifiée afin d’éviter les démarches inutiles, envois aux assurances pour rien, retour aux PC, etc. La création d’une caisse cantonale unique résoudrait en grande partie ce problème. 28) Instaurer un système d’aide gratuite à l’administration formée (paiements, démarches, envois PC, poste) pour toutes les personnes (aînés, handicapés, PMR) qui ne peuvent plus pour raisons de santé ou de vue le faire elles-mêmes. 29) Inciter le gouvernement fédéral à faire respecter au moins les lois déjà en vigueur pour les PMR, ce qui est loin d’être le cas, par une ordonnance d’application et veille à ce qu’elle soit entendue. 30) Exiger de Pro Infirmis que le handicap ou l’impotence ne cesse pas sur le plan de l’aide à l’âge de la retraite comme par enchantement. Même si Pro Senectute prend la relève de manière très efficace sur de nombreux plans, elle n’a pas les mêmes statuts et ne couvre pas les mêmes besoins, comme recherche urgente d’appartement, listes à disposition par exemple et ne peut donc aider à ce sujet.

#handicap #accessibilité #normesdeconstruction #seniors #retraite

Jeunesse socialiste vaudoise

Case Postale 6576

CH-1003 Lausanne